L'UDG   :   L'UNION DES GENS DE BON SENS
 
    Elections Présidentielles 2017   

 

 
Mardi 12 Decembre 2017
 
Français   Anglais   Allemand   Espagne   Hongrie   Esperanto   Roumanie   Italie   Tchèque   Pays-Bas   Pologne

 

Imprimer

 
 
La 3ème voie pour 2017 : celle du bon sens tout simplement...
 
2017 : Oui, une autre France est possible
 
2017 : Ensemble, osons la France du bon sens
 


Alain Mourguy candidat à l'élection présidentielle 2017
 

 

Pourquoi je suis Candidat

 

 

MON PROJET de SOCIETE


 
Je suis candidat parce que mon pays a besoin de renouveau dans tous les domaines, et qu’un jour « futur », les clivages droite/gauche seront dépassés.
 
Mes 40 propositions sont citoyennes, démocratiques, républicaines, laïques et faciles à mettre en œuvre.
 
LA SANTE : Les choses ne s’améliorent pas, bien au contraire, la santé est la première des égalités que tous les citoyens devraient avoir : ce n'est plus le cas puisqu'actuellement 1/3 des français retarde des soins de santé faute d'argent.
 
Oui au contrôle du gaspillage, non à la réduction des budgets pour les soins. Je le dis clairement : la santé coûtera de plus en plus cher, c’est logique, peut-être serait-il temps de demander aux citoyens si nous continuons nos dépenses d’armement nucléaire au profit de quelques sociétés d’armement au détriment du budget de la santé, et donc de millions de citoyens.
 
La CROISSANCE : Dans mon programme, je ne me permets pas d’avoir des dons de « voyance ». Qui peut prétendre savoir si la croissance va repartir ou pas ? Cela fait bien longtemps que la France à elle seule n’est plus maître des paramètres pour dire cela !
 
Par contre, une meilleure répartition des richesses est tout à fait faisable sans tomber dans la démagogie.
 
Avec ou sans croissance, la France est encore assez riche pour améliorer la vie quotidienne des français. C’est une question de volonté politique.
 
Les PRIVATISATIONS : l’intérêt général du pays et de ses citoyens ne peut s’accorder avec l’intérêt d’actionnaires privés, donc pas de privatisation notamment dans un domaine comme l’EDF/GDF, d’autant plus que cela touche à notre indépendance énergétique.
 
Les RETRAITES : Vous pensez que cela a été fait en 2007/2008 ?
 
NON CELA N'A PAS ÉTE FAIT ! LE VRAI SCANDALE N'EST PAS DANS LA DURÉE DE COTISATIONS, MAIS DANS LE FAIT QUE DANS LE SECTEUR PRIVÉ ON PREND LA MOYENNE DES 25 MEILLEURES ANNÉES DES SALAIRES ....
 
Non au nivellement par le bas, oui à la revalorisation des retraites. Nous proposons donc par souci d'égalité de tous les citoyens de prendre les 10 dernières années au maximum pour le calcul de leur retraite.
 
Le système de retraite par points comme en Suède est une piste de réflexion intéressante (mis en ligne depuis 2003)
 
 
SOCIAL : LOGEMENT : Nous sommes dans une situation très grave, pour des millions de citoyens qui ne peuvent justifier d’assez de revenus pour avoir une location, l’Etat doit se porter garant, c’est faisable d’autant plus que l’Etat par le fisc a très facilement le pouvoir de récupérer sa « caution » puisque toute notre vie le fisc a tous les droits entre autres celui de bloquer notre compte en banque, notre livret A etc.
 
La situation est encore plus urgente pour les jeunes et les retraités...  
 
 
SOCIAL : L'EAU ET L'ELECTRICITE : Quels sont les besoins vitaux du citoyen de notre époque? La santé, la nourriture, le logement, l'eau et l'électricité. D'autres besoins sont évidents, l'éducation, le travail... mais les 5 besoins pré-cités sont vraiment les conditions "sine qua non" pour que chaque citoyen puisse vivre décemment.
 
Autant nous pouvons discuter du bien fondé de privatiser tel ou tel domaine, autant il est inadmissible que l'eau et l'électricité ne soient pas gérées à 100% par l'état. En effet, pouvoir prendre une douche et avoir un peu de courant ne sont pas des éléments de luxe mais sont devenus des éléments nécessaires et vitaux de notre époque. C'est pour ces raisons qu'il faut repenser complètement l'accès à l'eau et l'électricité de nos concitoyens, et admettre que l'état ne peut et ne doit pas faire de bénéfice dans ces 2 domaines.
 
Nous proposons un changement complet de l'accès à ces 2 services en les distribuant différemment :
chaque famille dispose gratuitement, quel que soit son revenu, d'un minimum de kilowatts et d'un minimum de mètres cube d'eau, et les frais d'abonnement sont purement et simplement supprimés
 
 
IMMIGRATION : Avons-nous un réel problème avec l’immigration ou avec une minorité de français issus de l’immigration qui stigmatise toute leur communauté?
 
Le sentiment d’insécurité dans notre pays vient principalement d’un manque d’éducation, notamment de millions de jeunes français, à qui nous n’avons pas su ou voulu inculquer les valeurs de notre république.
 
Peu nous importe de savoir leurs origines, ce que nous constatons c’est que ce manque d’éducation est la principale cause, avant même le chômage, de ce sentiment d’insécurité qui est réel dans le quotidien de dizaines de millions de français.
 
Le manque d’éducation de nos valeurs n’a rien à voir avec une quelconque couleur de peau, ou autre critère raciste.
 
Nous proposons une immigration très limitée mais répondant à des critères humains (pas de casier judiciaire dans le pays d’origine…), un quota ne nous gêne pas, à condition que dans ce quota ce soient notamment les plus pauvres de ces étrangers qui puissent trouver chez nous une terre d’accueil.
 
Tout immigré accueilli régulièrement en France au travers de ce quota devra bien sûr avoir obligation d’accepter nos valeurs républicaines. Il devra aussi les faire partager à sa famille, cela va de soi.
 
L’éducation nationale doit expliquer les valeurs de notre République à tous les enfants sans exception, ce sera déjà un bon début, car la démocratie a complètement changé en quelques décennies.
 
Maintenant, des millions de familles sont des familles "monoparentales", il est bien évident qu'il est plus difficile à ce "parent-seul" de tout faire : à savoir assurer le quotidien financier, les taches ménagères, éduquer le ou les enfants, sans parler des heures passées dans les transports. Jules Ferry a créé l'éducation nationale, et non pas l'instruction nationale, dans le mot éducation je pense qu'on parle d'éduquer, et non pas que d'instruire, les 2 sont liés.
 
JUSTICE : Une réforme complète de la Justice est nécessaire, et en 1er retirer de notre code pénal ce que les grands pays démocratiques ont fait depuis longtemps, à savoir : l’intime conviction du ou des juges, qui permet de juger sans preuves matérielles ce qui est inadmissible dans un Etat dit « de droit », cela amène indéniablement des erreurs de justice.
 
Peu de citoyens savent qu'il existe par exemple dans notre code des impots une loi s'appelant "abus de droit" : c'est une loi qui permet de condamner tout citoyen qui se servirait trop des astuces juridiques en toute légalité. Finalement, le citoyen est punissable de se servir de lois votées par les élus, dans ces conditions on peut s'étonner que certaines personnalités qui défraient la chronique financière ne soient jamais passibles de cette loi : 2 poids, 2 mesures.
 
6ème REPUBLIQUE : La création d’une nouvelle République est impérative, ne serait-ce que pour sortir des « affaires » qui depuis 2 ou 3 décennies ont discrédité la classe politique, et qui ont peu à peu écoeuré les citoyens.
 
Cette 6ème République fonctionnera avec un 1er ministre élu par les citoyens et responsable de la politique gouvernementale. Le système du 1er ministre « fusible » du président a trop longtemps perduré.
 
Le retour à la proportionnelle est impératif, de même le VOTE BLANC doit être IMPÉRATIVEMENT RECONNU et comptabilisé en tant que suffrage exprimé.
 
Dans une démocratie digne de ce nom c’est un minimum...
 
Et enfin, je suis candidat à l'élection présidentielle 2017 car les clivages droite-gauche sont obsolètes, et je suis convaincu qu'il faut une union des citoyens de la société civile avec les "professionnels de la politique".
 
D'autre part, le non cumul des mandats devient une urgence pour un renouveau démocratique et citoyen.
 
En effet c'est dans les valeurs républicaines et laïques de notre société que des millions de citoyens doivent se retrouver dans un parti politique citoyen et non plus pour des sensibilités plus ou moins différentes.
 
Je persiste à penser que nos valeurs concernant notamment la laïcité et le social n'ont rien à voir avec un parti dit de droite ou dit de gauche, car des millions de citoyens ont tout simplement envie de valeurs républicaines, qui peu à peu disparaissent dans notre pays.
 
 

UDG      
 
    UDG     UDG     UDG    
 
Alain MOURGUY, Président de l'UDG
 
 

 

 
  Alain Mourguy candidat à l'élection présidentielle 2017


  UDG : L'union des gens de bon sens
 
UDG     Elections présidentielles 2017     UDG     Elections présidentielles 2017     UDG

 
 
5ème République = tout citoyen est RÉPUBLICAIN.
 
La différence ? Nous sommes LES RÉPUBLICAINS DU BON SENS